© 2019 by THEATROOM

                     

                             

 

                      La collection NRJ  pour Nicolas Raljević : Juxtapositions, au nom de l'excellant et infatiguable traducteur Nicolas Raljević dont l'érudition suit à pas l'enthusiasme qui de son atelier créative accourent au service de la transmissions en langue française des textes dramatiques croates — présente des œuvres majeures de l'héritage littéraire du théâtre croate ; notamment les pièces d'Ivo Vojnović (1857-1929), Janko Polić Kamov (1886-1910), Miroslav Krleža (1893-1981), Ulderiko Donadini (1894-1923), Ivan Supek (1915-2007), Mirko Božić (1919-1995), Vojislav Kuzmanović (1930-1976), Zvonimir Bajsić (1925-1987) et Slobodan Šnajder (1948). Cette liste précieuse, le temps étant un allié précieux aux traducteurs, n'est nous l'espérons nullement exhaustive. La cartographie intime qui se profile au fur et à mesure des péregrination que Nicolas Raljević entreprend à travers les espaces de l'écriture théâtral croate, dessine ainsi à main levé la silhouette d'un homme aux goûts littéraires confiants, nous pointant du doigt ces refuges quelque peu confinés qui abritent des univers dont la date de création ne fait qu'office d'illusion, l'excellence étant intemporelle. Ainsi la collection NRJ rends hommage à cette pléiade d'écrivains croates aux talents majeurs, s'inclinant devant l'investissement génial de leur traducteur Nicolas Raljević, accompagé d'une pensée douce à l'égard de cette énergie de folie créative sans laquelle il n'y aurait de grands auteurs, non plus de grands traducteurs.

PHONÉTIQUE

 

Certaines lettres se prononcent différemment en croate et en français. Pour une énonciation correcte des noms de personnes et de lieux, voici ci-dessous une liste de ces lettres avec leur correspondance en français :

 

C ts (comme dans tsigane)

Č tch (dur, comme dans tchèque)

Ć tch (mouillé, comme ci de città en italien)

DŽ dj (dur, comme dans Djibouti)

Đ dj (mouillé, comme dans gi de giorno en italien)

E è, ê (comme dans mèche ou forêt)

G toujours comme gu français (guet) ou g de gare

H comme ch en allemand ou jota en espagnol

J comme y dans yeux, -il dans ail ou -ille dans feuille

LJ l mouillé (comme dans lieu ou comme gli en italien ou ll en espagnol)

M ne nasalise jamais une voyelle précédente

N ne nasalise jamais une voyelle précédente

NJ comme gn dans campagne

R toujours roulé

S toujours comme ss (casser) ou s initial (salon) français

Š ch (comme dans chat)

U comme ou dans coucou

Ž comme j français (jour)

 

 

(D'après Paul-Louis Thomas et Vladimir Osipov, Grammaire du BCMS, Institut d'études slaves, Paris, 2012 / page 58, paragraphe 77.)